La guerre en Ukraine en direct : “Une journée véritablement historique”, se réjouit Volodymyr Zelensky

30 La situation sur la carte Agrandir

Le contexte

Live dirigé par Sandra Favier, Solène L’Hénoret et Anna Villechenon

Image de couverture : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (au centre), flanqué à gauche du président roumain Klaus Iohannis, du Premier ministre italien Mario Draghi, du président français Emmanuel Macron et du chancelier allemand Olaf Scholz, lors d’une conférence de presse à Kyiv, le 16 juin 2022. SERGEI SUPINSKY / AFP

Les contributions de ce suivi en direct sont activées entre 9h et 21h heure de Paris.

  • Le président américain Joe Biden a annoncé mercredi 1 milliard de dollars d’aide militaire supplémentaire à l’Ukraine. Ce nouveau soutien comprend notamment des pièces d’artillerie, des obusiers, des missiles sol-mer et “des lance-roquettes perfectionnés, dont les Ukrainiens ont besoin pour leurs opérations défensives dans le Donbass”.
  • Les Russes poursuivent leur assaut sur la ville de Sievierodonetsk et sa voisine, Lyssytchansk, deux villes clés du Donbass, et d’autres localités de la région. Les autorités ukrainiennes ont admis ces derniers jours que leurs troupes avaient été expulsées du centre-ville de Sievierodonetsk et n’avaient que des “voies de communication compliquées” avec elles après la destruction de tous les ponts à Lysychansk.
  • La Russie a accusé mercredi les forces de Kyiv d’avoir empêché l’évacuation par un “couloir humanitaire” de civils d’une usine de Sievierodonetsk, une ville de l’est de l’Ukraine prise d’assaut par l’armée russe.
  • En visite dans une base de l’Otan, Emmanuel Macron a appelé mercredi à “poursuivre l’effort des équipes de coopération, l’effort financier” envers l’Ukraine. Il a déclaré que le moment était venu “d’envoyer des signaux politiques clairs” à l’Ukraine concernant l’adhésion du pays à l’UE. Le président français, ainsi que le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le premier ministre italien, Mario Draghi, sont attendus à Kyiv jeudi, selon des médias allemands et italiens.
  • Les États-Unis ont appelé mercredi la Chine à cesser de soutenir l’invasion russe de l’Ukraine, pour éviter d’être “du mauvais côté de l’histoire”, à la suite d’une conversation téléphonique entre Xi Jinping et Vladimir Poutine.
  • Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavusoglu, a déclaré qu’il était possible de créer des “couloirs sûrs” pour transporter le blé ukrainien à travers la mer Noire sans avoir à désactiver les mines marines à proximité des ports ukrainiens.

Retrouvez notre live d’hier ici.

Retrouvez tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Rechercher. Résistance, communication et ingéniosité : dans les rouages ​​de la machine Zelensky

Déchiffré. Déstabilisé par la guerre d’Ukraine, le renseignement militaire français en quête de rebond

Factuel. Emmanuel Macron estime que l’heure est aux “nouveaux pourparlers” avec Kyiv

Tribune. “La Russie est souvent associée à des tweets traitant du cyber-risque”

Factuel. En Belgique, les écologistes s’opposent à l’augmentation des dépenses militaires

Tribune. “Il ne suffit pas de geler les avoirs des oligarques russes, il faut éviter leur retour.”

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *