DIRECT. Guerre en Ukraine : Suivez la conférence de presse d’Emmanuel Macron en Moldavie

Retrouvez tous nos live #UKRAINE ici

16h18 : “Arrêter la guerre sans faire la guerre, c’est le sens des six sanctions qui ont été adoptées par l’Union européenne”, a déclaré Emmanuel Macron, qui tient une conférence de presse à Chisinau, en Moldavie.

15h50 : 🗣️ “On ne parle pas de politique intérieure quand on voyage à l’étranger”, analyse @PascalBoniface à propos de la déclaration d’Emmanuel Macron sur l’asphalte d’Orly 📺 #franceinfo canal 27

15h50 : Le politologue Pascal Boniface revient sur notre antenne sur la position d’Emmanuel Macron sur les questions intérieures.

16h00 : Emmanuel Macron était en Roumanie ce matin, maintenant en Moldavie. En profiterez-vous pour aller en Ukraine ? Mystère, aucune date n’a encore été fixée. En tout cas, interrogée par franceinfo cet après-midi, la délégation du chef de l’Etat confirme : “Le président a dit qu’il irait en Ukraine et donc il part.”

13h53 : Il est trop tôt pour tirer des conclusions sur d’éventuels crimes de guerre en Ukraine, a conclu le président de la commission d’enquête de l’ONU, Erik Mosek, lors d’une conférence de presse à Kyiv. « À ce stade, nous ne sommes pas en mesure de tirer des conclusions de fait ou de commenter des questions liées à la qualification juridique des faits. Cependant, sous réserve de confirmation supplémentaire, les informations reçues et les sites de destruction visités peuvent étayer les allégations. de graves violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire, y compris des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, ont été commises dans ces zones. »

14h13 : Le Premier ministre japonais Fumio Kishida vient de confirmer qu’il participera au sommet de l’Otan fin juin à Madrid, une nouvelle pour un chef de gouvernement japonais. Le Japon n’est pas membre de l’OTAN et sa constitution est pacifiste, mais ce proche allié des États-Unis et membre du groupe G7 est impliqué dans les sanctions internationales contre Moscou et a livré du matériel non offensif à l’Ukraine.

14h10 : La décision du géant russe de l’énergie Gazprom de réduire de 40 % ses livraisons de gaz à l’Allemagne via le gazoduc Nord Stream n’est que technique, comme le prétend l’entreprise ? “Ce qui s’est passé hier est une décision politique et ne peut être justifié par des raisons techniques”, a déclaré le vice-chancelier et ministre de l’Economie Robert Habeck lors d’une conférence de presse à Berlin.

13h29 : Voici la mise à jour des nouvelles de midi.

• Depuis le bitume de la base de l’Otan en Roumanie, à Constanta, Emmanuel Macron a assuré que les Européens voulaient qu’il « cesse le feu et reprenne les pourparlers » avec le Kremlin. Elle l’attend en Moldavie cet après-midi. Suivez notre direct.

• La canicule atteint la France. Le climatologue Christophe Cassou explique ce qu’est une “plume” de chaleur.

Un important chef jihadiste, Oumeya Ould Albakaye, a été capturé par des soldats français au Mali, dans la zone frontalière, a indiqué l’état-major français à l’AFP.

L’épreuve de philosophie du baccalauréat général et technologique touche à sa fin. Les lycéens avaient la possibilité de choisir entre deux sujets de mémoire : « Les pratiques artistiques transforment-elles le monde ? » et « Est-ce l’État qui décide de ce qui est juste ? Le thème de l’explication du texte portait sur un texte du livre Essai sur les fondements de notre savoir et sur les caractéristiques de la critique philosophique, du mathématicien Antoine-Augustin Cournot. Suivez notre direct.

11h28 : Moscou affirme avoir détruit des armes fournies par l’OTAN en Ukraine près de Lviv, annonce le ministère russe de la Défense. « Les missiles de croisière russes Kalibr ont détruit un dépôt de munitions transportant des armes transférées » par l’Occident, dont « l’obusier M777 » : canons légers de 155 mm conçus par l’US BAE.

10 h 55 : « Nous dénonçons, sanctionnons, soutenons les Ukrainiens pour qu’ils se battent, mais sachez que nous ne faisons pas la guerre à la Russie. La seule issue souhaitable du conflit est une victoire militaire pour les Ukrainiens. L’Ukraine, c’est-à-dire à un moment donné, une discussion car le feu aura cessé. (…) Je suis toujours surpris de voir qu’il y a une forme d’escalade verbale même si on n’en tire pas toutes les conséquences.”

10h51 : “Dès le premier jour, la France a clairement indiqué que la Russie est l’agresseur et mène une guerre contre l’Ukraine et son peuple et ne respecte pas l’intégrité territoriale ou la souveraineté de l’Ukraine. Nous avons fermement condamné la force dans tous forums internationaux “.

11 h 21 : « À un moment donné, quand on aura fait de notre mieux pour résister, quand, je l’espère, l’Ukraine aura gagné et que le feu aura cessé, il faudra négocier. Le président ukrainien devra négocier. » Avec la Russie et nous Européens, nous serons autour de cette table apportant des garanties de sécurité et des éléments concernant notre continent, c’est la réalité des choses.

11h40 : “Mais on veut construire la paix, ce qui veut dire qu’à un moment donné, on veut tous que le feu s’arrête et que les discussions reprennent. Les Européens se partagent le continent et la géographie est têtue.” La Russie est toujours là… Je n’ai jamais partagé les commentaires selon lesquels aujourd’hui nous ferions la guerre au peuple russe et que demain nous voudrions l’anéantir.”

11h32 : “Nous continuons à soutenir l’Ukraine pour l’aider à se défendre et à se battre, à l’aider financièrement et financièrement, à l’aider sur le plan humanitaire. Nous continuons à accueillir les réfugiés fuyant la guerre dans l’espace.” position de la France et de l’Europe.

11h32 : “Nous nous engageons auprès de nos amis roumains à soutenir l’Ukraine sous toutes ses formes. (…) Nous continuons à faire les mêmes efforts pour assurer notre indépendance énergétique.”

11h32 : “La Roumanie n’est pas, pour la France, un pays comme les autres. (…) A plusieurs reprises, la Roumanie a pu compter sur la fraternité de la France.”

10h33 : “Je tiens à remercier nos armées. Elles ont été réactives, vous avez montré que vous étiez à la hauteur.”

12h11 : Emmanuel Macron s’exprime en Roumanie à la base de l’Otan Mihail Kogalniceanu, à Constanta (sur la mer Noire, dans le sud-est du pays).

10h17 : “Le président de la République prendra la parole depuis la base militaire roumaine, aux côtés du président Klaus Iohannis, vers 10 heures (heure française), après une revue des troupes”, annonce l’Elysée après l’intervention du président de la République. en Roumanie avant d’aller en Moldavie.

11h45 : “Notre seul message : nous voulons la paix, nous voulons vivre comme avant, ne rien perdre et trouver du travail.”

À Bakhmut, dans le Donbass, les tirs d’artillerie font chaque jour de nouvelles victimes parmi les civils laissés pour compte. Ces derniers contestent la stratégie des forces ukrainiennes consistant notamment à positionner les canons aux abords des villes.

12h13 : Il est temps de faire le point sur l’actualité.

Invitée sur franceinfo, Rachida Dati a affirmé que Les Républicains résistent “pour la clarté, la cohérence et les implantations locales”, alors que son parti a recueilli 10,4% des suffrages au premier tour des législatives. La Première ministre Elisabeth Borne devrait mener la campagne du second tour dans le Calvados. Suivez notre direct.

• La canicule atteint la France. Le climatologue Christophe Cassou explique ce qu’est une “plume” de chaleur.

• L’aéroport de Genève a annoncé une reprise progressive des vols après une paralysie complète due à une panne informatique. D’origine inconnue pour le moment, ce problème a entraîné la fermeture de l’espace aérien suisse pendant plusieurs heures ce matin.

• La Russie a appelé les Ukrainiens à mettre fin à leur “résistance absurde” à Sievierodonetsk et a proposé un “couloir humanitaire” pour évacuer les civils. Volodymyr Zelensky, pour sa part, a exhorté ses compatriotes à “s’accrocher” au Donbass.

Début du baccalauréat général et technologique avec l’épreuve de philosophie pour plus d’un demi-million de lycéens qui travailleront sur trois matières de leur choix (deux dissertations et un commentaire de texte) prévues dans le cadre de la nouvelle formule, décidée par le ancien ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Suivez notre direct.

13h41 : Selon le chef de l’administration de Sievierodonetsk, Oleksandr Striouk, “entre 540 et 560 personnes” se sont réfugiées dans les souterrains de la grande usine chimique Nitrogen de cette ville industrielle de l’est de l’Ukraine. Cette situation rappelle celle d’Azovstal Steel, qui a été pendant des semaines la dernière poche de résistance ukrainienne dans le port de Marioupol sur la mer d’Azov. Volodymyr Zelensky a exhorté ses compatriotes à “attendre”. “C’est vital de rester dans le Donbass”, a-t-il ajouté.

13h40 : La Russie appelle les Ukrainiens à mettre fin à leur “résistance absurde” à Sievierodonetsk et propose d’ouvrir aujourd’hui un corridor humanitaire de 5h (7h en France) à 5h (19h en France), a indiqué le ministère russe de la Défense, qui a garanti “l’évacuation en toute sécurité”. de tous les civils, sans exception.”

13h36 : Commençons par le point traditionnel de l’actualité.

Hier soir, Emmanuel Macron s’est exprimé sur les élections législatives depuis le tarmac de l’aéroport d’Orly. Il a appelé à une “majorité solide” au nom de “l’intérêt supérieur…

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *