Pays basque : Le corps d’un jeune migrant retrouvé dans la Bidassoa

Les pompiers français sont intervenus pour récupérer le corps d’un homme d’origine subsaharienne. Selon le Diario Vasco, le corps ne présentait aucun signe de violence ou de séjour prolongé dans l’eau, suggérant un décès récent.

Dix morts en un an et demi

Le corps a été déposé dans des banques espagnoles à Irun, où il a été pris en charge par la Garde civile. Des investigations ont été menées pour identifier le défunt, qui n’était porteur d’aucun document. Le jeune noyé a été identifié ce samedi 18 juin, rapporte le “Diario Vasco”. Abderraman Bas était de nationalité guinéenne. Agé de 25 ans, le jeune migrant est arrivé au Pays basque, en provenance de l’île de Lanzarote, dans l’archipel espagnol des Carnarios, en mai dernier.

Déjà le 12 mars, trois migrants avaient tenté de traverser la Bidassoa, seuls deux avaient réussi. Un important dispositif de recherche avait été déployé, sans succès

Ce drame du 18 juin 2022 porte à dix le nombre de migrants qui ont perdu la vie en un an et demi alors qu’ils tentaient de traverser le fleuve frontalier, espérant une vie meilleure.

Sur le même sujet

Pays basque : un corps retrouvé dans la Bidassoa

Le corps sans vie d’une personne a été retrouvé à la Bidassoa par des agents de la Garde civile ce mercredi 30 mars 2022. Il pourrait s’agir de celui du migrant sénégalais disparu le 12 mars, alors qu’il tentait de traverser le fleuve.

“Politique migratoire commune”

Le maire d’Irun, José Antonio Santano, s’est dit profondément attristé par ce nouveau décès et a déclaré : « Nous ne pouvons pas nous habituer à cette situation, à ce drame. Nous ne pouvons pas continuer à vivre cette hémorragie de jeunes vies dans le fleuve Bidasoa. Ils sont jetés à l’eau pour éviter des contrôles féroces aux frontières. Si tel est le cas, nous devons trouver une solution. »

Il a souligné l’importance de la compréhension par la France de la nécessité “d’établir une politique migratoire commune en Europe pour tous les pays de l’Union afin d’éviter cette situation”. »

Les associations d’aide aux migrants appellent à manifester le dimanche 19 juin à 12h30 sur la Plaça de Sant Joan d’Irun

RD

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *